Bien être Nutrition Régimes

Le saviez-vous : La vitamine C

Image d'une salade de fruits, contenant des Kiwis, fraises, pêches, pommes, prunes

La vitamine C ou l’acide ascorbique est une vitamine hydrosoluble c’est à dire soluble dans l’eau. Cette vitamine est indispensable à la vie, elle intervient dans plusieurs réactions physiologiques et possède un super pouvoir antioxydant pour lutter contre les radicaux libres. Plusieurs mammifères synthétisent leur propre vitamine C mais l’homme en est incapable, pour cela il doit impérativement la puiser dans son alimentation.

Rôles et bienfaits

  • Grâce à son pouvoir antioxydant, la vitamine C protège les cellules contre les radicaux libres et donc, en partie, contre le vieillissement de notre corps ;
  • Elle participe également à la synthèse du collagène une protéine qui confère la résistance et l’élasticité aux vaisseaux sanguins ;
  • Elle est nécessaire aux défenses anti-infectieuses et anti-inflammatoires ;
  • Elle favorise l’absorption du fer non héminique alimentaire en le réduisant à l’état ferreux mieux assimilé par l’organisme ;
  • La vitamine C participe à la régulation de la synthèse du cholestérol et donc aide à la détoxification hépatique ;
  • Elle intervient également dans la régénération de la vitamine E.

Hypovitaminose ou carence en vitamine C

On peut retrouver une hypovitaminose :

  • Chez le nourrisson. Par exemple chez les bébés qui sont allaités artificiellement avec des laits ou des farines sans suppléments vitaminiques ;
  • Chez l’adulte : chez des personnes ayant une alimentation sans apport de végétaux frais ;
  • Chez les personnes qui souffrent d’un stress chronique ;
  • Chez les fumeurs. 

Une carence en cette vitamine peut se manifester par :

  • Une anémie avec une fatigue extrême ;
  • Une sensibilité aux infections ;
  • Des troubles cutanés ;
  • Un saignement de de la gencive ;

  • Des douleurs musculaires et articulaires ;
  • Un manque d’appétit et une perte de poids ;
  • Des palpitations cardiaques ;
  • Des troubles de concentration ;
  • Une irritabilité.

Dans le cas d’une carence extrême moins de 10 mg par jour, la carence peut provoquer la maladie de Scorbut chez les adultes ou la maladie de Barlow, une version infantile de la maladie de Scorbut.

Que faire en cas d’une carence en vitamine C ?        

Consommer des aliments riches en vitamine C qui sont généralement les fruits et légumes. Penser à les consommer crus car cette vitamine est sensible à la chaleur. En effet, une cuisson prolongée des aliments détruit la vitamine C.

Si l’alimentation s’avère insuffisante une complémentation en vitamine C est obligatoire.

Les sources alimentaires les plus riches en vitamine C

Les aliments les plus riches sont les agrumes, les fruits rouges, le kiwi, les légumes crus…

Pour 100 g d’aliment, la teneur moyenne en vitamine C est de :

Capture d’écran 2019 01 24 à 14.44.23 1024x281 - Le saviez-vous : La vitamine C
Capture d’écran 2019 01 24 à 14.44.40 1024x231 - Le saviez-vous : La vitamine C

Hypervitaminose ou excès de la vitamine C

Elle n’est pas stockée par l’organisme donc les risques pour la santé sont très faibles lors d’excès. Cependant consommée à très haute dose, elle peut causer des troubles digestifs, des troubles urinaires et des vertiges.

Apport nutritionnel conseillé

Selon les recommandations de l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, l’apport nutritionnel conseillé pour les adultes est de 110 mg / jour. Toujours selon l’anses « Les besoins en vitamine C sont accrus dans certaines situations pathologiques (fracture, infections, traitement anticancéreux) mais également en fonction des modes de vie (activité physique intense, consommation excessive d’alcool, tabagisme). Par exemple, un supplément de 20% de vitamine C est conseillé chez le fumeur de plus de 10 cigarettes par jour pour contrecarrer le stress oxydant lié au tabac ».

1 comentaire

Leave a Comment