Bien être Nutrition

Nutrition et Alcool : des doses limites

img 4907 810x540 - Nutrition et Alcool : des doses limites
Sam
Écrit par Sam

Je veux : Manger, Protéger ma santé, et me Faire plaisir… 

Les relations entre la consommation d’alcool et la nutrition revêtent plusieurs aspects . L’alcool peut avoir un effet direct sur le statut nutritionnel, en entraînant une malnutrition par substitution aux autres nutriments, ou inversement un surpoids par addition, ou bien encore des modifications du comportement alimentaire. Indirectement, la consommation d’alcool peut entraîner une malnutrition par maldigestion ou malabsorption liées aux complications organiques (foie, pancréas, intestin grêle). En fait, une grande partie des dénutritions liées à l’alcool sont une conséquence de la cirrhose (Anonyme, 1999). Des interactions existent également, certaines carences ou problèmes nutritionnels majorant les effets de l’alcool, et l’alcool majorant l’effet des troubles nutritionnels. La dénutrition comme l’obésité augmentent les risques de maladies alcooliques du foie. Enfin, l’alcool modifie le métabolisme des nutriments.

Quantité d’alcool et valeur énergétique  des boissons alcooliques :

Quantité d’alcool et valeur énergétique “théorique” des boissons alcooliques.
Un litre de : Alcool en volume (ml/l) Alcool en poids (g/l) kcal
Bière à 6% vol. 60 48 344
Vin rouge à 10% vol. 100 80 568
Champagne à 12% vol. 120 96 681
Vin cuit à 19 % vol. 190 152 1078
Wisky à 40% vol. 400 320 2272
Pastis à 45% vol. 450 360 2556

Conseil des nutritionnistes a propos de consommation d’alcool : 

Limitez votre consommation d’alcool (vin, bière, apéritifs, digestifs…). Au-delà de 2 verres par jour pour les femmes* et de 3 pour les hommes, l’alcool augmente
les risques de développer certaines maladies (cardiovasculaires ou digestives).
De plus, dès le premier verre, l’alcool augmenterait le risque de développer certains cancers.
Les calories de l’alcool favorisent également la prise de poids. 

Au repas, privilégiez l’eau, par exemple en posant systématiquement sur votre table un verre à eau, pour étancher votre soif, à côté du verre à vin, pour le plaisir

zUgb29uDdQVbOguuCgl3O4XXXL4j3HpexhjNOf P3YmryPKwJ94QGRtDb3Sbc6KY - Nutrition et Alcool : des doses limites

Bibliographie

Macdonald I, Debry G. Westerterp K. – Alcohol and overweight. In : P.M. Verschuren (eds).Health issues related to alcohol consumption. IL SI EUROPE. Brussels. 1993 ; pp 263-279.

Rueff B. – Alcoologie clinique Flammarion / Médecine/Sciences. Paris. 1989 : 147 p.

Renaud S, Criqui M.H., Farchi G, Veenstra J. – Alcohol drinking and coronary heart disease. In : P.M. Verschuren (eds). Health issues related to alcohol consumption. IL SI EUROPE. Brussels. 1993 ; pp 81-123

 

Leave a Comment